Le prix de l'alcool monte...

et monte…

et monte...

Le gouvernement fédéral augmente les taxes sur l'alcool. Il recommencera l'an prochain. Et l'année suivante. En fait, le gouvernement fédéral prélève maintenant une taxe sur l'alcool qui augmentera automatiquement chaque année. Indéfiniment. Pour toujours.

EN

Dites non à cette taxe sur l'alcool qui n'arrêtera jamais de monter, tel un escalier roulant. Envoyez dès maintenant un courriel au ministre des Finances Bill Morneau.

Les taxes sur l'alcool sont déjà très élevées au Canada.

 

Les taxes provinciales et fédérales comptent pour près de la moitié du prix de la bière.

 

Elles comptent également pour 65 % à 70 % du prix du vin.

 

C'est encore pire pour les spiritueux. Près de 80 % du prix que vous payez pour une bouteille va directement dans les coffres des gouvernements.

 

Dans son budget de 2017, le gouvernement fédéral a décider d'augmenter automatiquement la taxe d'accise sur l'alcool chaque année, ce qui se répercutera évidemment sur le prix de la bière, du vin et des spiritueux. La taxe a été majorée de 2 % le 1er avril 2017 et chaque année, à la même date, elle sera indexée au taux d'inflation. Pour toujours. Ils appellent cela un « escalier roulant

fiscal. »

 

Nos élus fédéraux ne seront plus obligés de se lever en Chambre pour voter et approuver publiquement cette hausse de taxe. Qu'arrivera-t-il si nous les laissons faire sans protester? Aujourd'hui, ils ciblent l'alcool, mais demain, ce sera au tour des taxes sur l'essence? De la TPS?

 

Nos politiciens fédéraux doivent nous rendre des comptes quand ils décident d'augmenter les taxes. Et après une dure journée de travail, les Canadiens devraient pouvoir siroter un verre sans se faire arnaquer par le gouvernement.